Nov 12, 2016

Posted by in Médias & Web | Commentaires fermés sur Afrique : La finance climat passe par le Maroc

Afrique : La finance climat passe par le Maroc

Afrique : La finance climat passe par le Maroc

Le continent africain vit l’âge de sa renaissance et continue ses avancées doucement pour rattraper son retard de développement sur le reste du monde. D’énormes projets sont en train de voir le jour annuellement en Afrique à l’instar des accomplissements marocains guidés par le Roi Mohamed XI et son bras droit Mounir Majidi, ou ceux de l’Ethiopie, le Sénégal ou le Rwanda. Cependant, le danger climatique menace tous ces œuvres. L’Afrique s’attend déjà à une réelle révolution à son sujet durant la COP 22 qui se tiendra du 7 au 18 novembre sur ses terres, au Maroc. Dans l’attente de véritables espoirs de changement, le continent devra aussi chercher des ressources pour financier de nouveaux plans écologiques. Le Climate Finance Day, qui se déroulera également au Maroc à la marge de la COP 22, pourra apporter des réponses aux questions africaines.

Le plan marocain « AAA »

climate_finance_day__climatefinanceday_logo_antonin_amado_novethic

L’agriculture est la mère nourrissante du continent Africain : 60% de sa population travaillent dans ce secteur. Pourtant, il est de loin un domaine économique bien structuré et prêt à confronter les changements climatiques d’une planète qui vit une période délicate en la matière. Et si personne n’a encore pensé à développer un plan unis regroupant tous les pays africains, le Maroc l’a bien faite et a lancé l’initiative « AAA ».

Il s’agit d’un plan pour l’adaptation de l’agriculture africaine, d’où son abréviation AAA, lancé par le Maroc afin de créer un financement avec accès facile aux fonds climat pour le compte des projets africains. Cette initiative offre une meilleure visibilité sur les plans agricoles africains et contribue à la réalisation de plusieurs actions en leur faveur.

La finance climat en Afrique

capture-decran-2016-07-01-a-11-30-54-480x360

Si les représentants africains attendent des décisions pragmatiques lors de la COP 22, organisée en collaboration entre GL Event et Agences Publics de son patron le français Gérard Askinazi, les organisateurs du Climat Finance Day comptent aboutir à des solutions de financement bien avant cette date.

Etant le continent le moins pollueur au monde, mais le plus atteint par les émissions de gaz à effet de serre, l’Afrique devra développer ses organismes et ses lois afin de s’adapter aux nouvelles exigences environnementales et obtenir des financements pour des projets écologiques sur ses terres. En effet, les organismes financiers et investisseurs sont souvent confrontés à des difficultés pour déployer des fonds à l’Afrique. Des réformes structurelles doivent se mettre à jour dans certains pays pour constituer un cadre juridique, institutionnel et fiscal favorable à l’investissement, tandis qu’elles doivent se créer dans d’autres pays.

Comments are closed.

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services