Juil 31, 2017

Posted by | Commentaires fermés sur Épargne quel placement les Français préfèrent : livret A ou assurance vie ?

Épargne quel placement les Français préfèrent : livret A ou assurance vie ?

Épargne quel placement les Français préfèrent : livret A ou assurance vie ?

Les Français préfèrent épargner pour se protéger contre les moments rudes, chômage, retrait ou pour des projets à long terme. En moyenne, les Français économisent 3 000 euros par an, soit 14 % de leurs revenus disponibles. Face aux incertitudes concernant l’évolution économique du pays, certain choisi de se protéger en souscrivant dans des assurances de prévoyances telles que chez Filiassur assurance ou AXA, d’autres préfère épargner sur le livret A, leurs choix dépendent selon les critères et les besoins que l’épargnant demande (fiscalité, pourcentage de rendement).

Créé pour financer le logement social, le Livret A, a montré un regain d’intérêt ces derniers mois au dépend d’autres placements, plus que 60 millions de Français détiennent un, en effet comme a mentionné monsieur Pierre-René Lemas, le directeur général de la caisse des dépôts et consignations, « ceci est en lien certainement à la période pré-électorale. Quand on regarde les élections précédentes, on voit bien qu’il y a toujours un moment d’inquiétude dans l’opinion ».

Livret A, comment épargner ?

Pour l’ouverture d’un livret A, il n’y a pas de conditions particulaires, le compte peut être ouvert pour toute personne majeure, avec la possibilité aux parents de souscrire un compte pour leur enfant mineur. Le montant minimum fixé est de 1.50 à 10 €. L’avantage du livret A est que la somme déposée, est défiscalisée et immédiatement disponible.

Le Livret A, globalement, est moins rémunérateur que l’assurance vie, le taux est fixé par le gouvernement à 0.75 % net depuis août 2015, et ne baissera pas avant août 2017. Par contre, depuis janvier 2013, le montant maximale à verser sur un livret A est plafonné à 22 950 €. Toutefois, 45.1 % des livrets A, contiennent moins de 150 euros et seulement 10.9 % dépassant le plafond du livret grâce aux intérêts créditeurs.

Assurance vie

Le placement financier favori des Français, qui est proposé par plusieurs compagnies de prévoyance comme Filiassur assurance, AXA, crédit agricole, permet au Français de capitaliser à long terme. Ainsi, la somme placée est investie de manière à produire des intérêts qui s’ajouteront au capital initial. Le capital cumulé peut être à tous moments récupéré par contre le rachat contrairement au livret A, entraine une charge sur les plus-values qui varie de 25 à 15 % selon le contrat choisi. En cas de décès de l’assuré, la totalité de la somme sera versée aux bénéficiaires désignés.

Le capital est formé par la cotisation par les assurés, soit d’une façon programmé mensuelle ou bien libre. L’assuré à le choix aussi de répartir son épargne soit en unité de compte ou soit en euros, la différence entre les deux supports, c’est que pour le premier, l’épargnant cherchera des performances supérieures, mais tout en acceptant que l’épargne puissent évoluer à la baisse alors qu’avec le support en euros l’épargnant choisi la sécurité, puisque, les fonds en euros enregistrent un pourcentage de rendement de 3 % annuel net.

Actuellement, le gouvernement français veut orienter les épargnants français plus vers les entreprises, en considérant que les besoins financiers des HLM sont couverts

Read More
Juil 25, 2017

Posted by | Commentaires fermés sur Moins de défaillances d’entreprise en France

Moins de défaillances d’entreprise en France

Moins de défaillances d’entreprise en France

Le bilan de l’économie française s’améliore petit à petit avec l’amélioration de la conjoncture économique. Ce constat se fait en remarquant également la baisse des cas d’ouverture de procédures collectives comme la procédure de sauvegarde ou de redressement judiciaire. Philippe Jeannerot, administrateur judiciaire, a confirmé que les défaillances d’entreprise se sont bien réduits auprès des tribunaux de commerce.

Baisse des défaillances d’entreprise

Selon les chiffres publiés par la Banque de France, le 10 mars dernier, l’amélioration de la conjoncture économique a profité à la baisse de 8% du nombre de défaillances d’entreprise en 2016, notamment dans les secteurs de l’industrie et de la construction. En revanche, d’autres secteurs ont enregistré un mouvement contraire. De l’autre côté, une autre baisse est prévue pour le début de l’année 2017, à un rythme proche de l’année dernière, soit de -7.4%.

La banque centrale a constaté alors que la baisse des procédures collectives est le véritable témoin de cette amélioration. Au total, elles sont 58057 entreprises qui ont fait l’objet d’une procédure de ce genre (sauvegarde, redressement ou liquidation) en 2016, contre 63801 entreprises qui ont subi ce sort en 2015. Pour les professionnels du secteur judiciaire, comme Philippe Jeannerot, l’amélioration est donc notable et profite bien à l’économie nationale pour éviter des fermetures d’entreprise et des cas de licenciements économiques qui sont toujours regrettables.

L’industrie et la construction, principales bénéficiaires

Beaucoup de secteurs d’activités ont profité de cette baisse des défaillances. Les plus forts reculs ont été enregistrés dans les secteurs de la construction et de l’industrie avec des baisses respectives de 13,5 et 11,2% au niveau des procédures judiciaires ouvertes. C’est encore bon pour le secteur du commerce et de la réparation automobile qui ont reculé de 9%, pour l’hébergement et la restauration (-7,9%) et les activités financières et d’assurance (-7%).

De l’autre côté, d’autres secteurs ont resté à l’écart et le nombre de leurs défaillances ne cesse d’augmenter. On parle du secteur des transports et l’entreposage où on a enregistré une augmentation de 0,2% et de l’agriculture qui a augmenté de 4,5% en 2016.

Au niveau de la situation selon la taille des entreprises, il est a noté que la situation a enregistré un fort recul au niveau des grandes entreprises et celle de taille intermédiaire en enregistrant une baisse de 23,1% de défaillances et une baisse de 8% seulement pour les petites et moyennes entreprises.

 

 

 

Read More
Mai 20, 2017

Posted by | Commentaires fermés sur Top 5 des métiers les mieux payés en France

Top 5 des métiers les mieux payés en France

Top 5 des métiers les mieux payés en France

Avant d’entamer des études supérieures de 5 voire 10 années de spécialité et de dur labeur. Étudier plus, n’est pas forcément synonyme d’être payé plus, pour éviter des années de chômage et d’être sûr de votre choix, il est judicieux de s’informer sur le top 5 des métiers les mieux payés en France.

Conseiller d’administration

En France, certaines grandes entreprises se permettent d’avoir un conseil d’administration pour superviser sa gestion. En effet, le conseil d’administration composé de professionnel et d’expert chevronnés élus par les membres de la société, pour participer à la bonne gérance de l’entreprise. Dans la hiérarchie des organisations, le conseil occupe habituellement le sommet de la pyramide. Le conseil doit déterminer les grands objectifs stratégiques de l’entreprise et tracer un plan stratégique pour les atteindre. Dans certains cas, il rédige même les politiques encadrant les pratiques de l’entreprise ou l’association. Un conseiller d’administration perçoit en moyenne 250 000 euros par an, bien évidemment suivant le type de l’entreprise. Les conseillers en gros gèrent la société avec le dirigeant. Pour devenir conseiller, il faut obligatoirement avoir une grande expérience.

Notaire

Parmi les métiers du droit qui payent le plus, les notaires est classé premier dans la liste selon le sondage sur les professions libérales qui gagnent le plus, effectué par le journal du Net, avec en moyenne 222 521 euros brut par an.

La mission des notaires est de préparer des contrats (Mariage, promesse de vente…) sous une forme juridiquement authentique.

Pour devenir un notaire, il faut accéder à une formation professionnelle de notaire qui dure 31 mois, avec un stage chez un notaire professionnel de 30 mois. Au bout duquel, un diplôme d’aptitude à la fonction de notaire est délivré.

Administrateur judiciaire

Le notaire est suivi de près par l’administrateur judiciaire qui est désigné par le tribunal du commerce pour la gestion du grand enseigne Tati. Peu connus par le public, ces professionnels sont nommés par les tribunaux pour généralement redresser les entreprises. En effet, la mission principale d’un administrateur judiciaire est de dresser une stratégie qui permet le retour rapide de la rentabilité.

Pour devenir administration judiciaire, il faut suivre une formation d’école de commerce ou une formation juridique. Au bout de cette formation, un stage chez un professionnel d’une durée légale de 3 ans est exigé. À l’issue de ce stage, il faut passer un examen professionnel national.

Huissier

Mine de rien, un huissier, perçoit plus que 115 000 € par an. La mission principale d’un huissier de justice est de mettre en exécution mes décisions de justice, délivre les convocations en justice, et exécute certaines procédures forcées.

Pour devenir un huissier de justice, il faut faire un master 1 de droit privé spécialisé dans la procédure civile et voies d’exécution, après suivre une formation d’huissier de justice avec un stage de deux ans au bout duquel il faut passer un examen national.

Médecin

Un médecin, perçoit en moyenne 118 000 euros par an, bien sûr selon la spécialité choisie (Gynécologie, pédiatrie, dermatologie…). Pour accéder à ce métier, la route est très longue, il faut compter 9 ans d’études pour le généraliste et entre 10 et 11 ans pour les spécialités.

 

Read More
Avr 19, 2017

Posted by | Commentaires fermés sur Investir au Maroc : Est-ce une bonne idée ?

Investir au Maroc : Est-ce une bonne idée ?

Investir au Maroc : Est-ce une bonne idée ?

De nombreux investisseurs et entrepreneurs ont vu le potentiel de s’installer au Maroc, pas que pour le climat c’est aussi pour des raisons fiscales.

Des milliers d’employeurs, d’entrepreneurs et des indépendantes trouvent en le Maroc le rejuge et l’endroit de rêve pour s’installer avant et après la retraite. Est-ce une bonne idée de s’installer au Maroc ?  Pour les personnes à la retraite, est-ce un bon plan de s’y expatrier ? Et comment faire pour y procéder ?

Le Maroc n’est plus qu’une simple destination de rêves pour les vacanciers et les personnes en quête de loisir et de détente. Désormais, le Royaume marocain figure parmi les pays les plus attractifs où il fait bon vivre et agréable d’investir.

A la recherche d’un endroit prometteur et séduisant pour s’installer ou créer votre propre projet et pourquoi pas y passer votre retraite en toute tranquillité ? Pensez au Royaume du Maroc et profitez de nombreux avantages sociaux et économiques.

 Pourquoi choisir le Maroc ?

De nombreuses raisons font du Maroc la meilleure destination des français et des étrangers de toutes provenances. En effet, le Royaume marocain se distingue par ses compétences multiples dans différents secteurs d’activités à savoir :

·         L’immobilier

·         L’industrie

·         La fiscalité

·         L’infrastructure…

De Casablanca à Fès en arrivant à Rabat et Meknès et en passant par Agadir et Oujda, le Maroc Accueille chaque année des milliers d’investisseurs venus du monde entier sans compter les touristes et les vacanciers de passage. Avec 55 000 ressortissants français habitant au Maroc, le Royaume se positionne parmi les pays les plus attirants des étrangers qu’ils soient retraités, entrepreneurs, cadres expatriés… « Explique , le conseiller particulier de Roi Mohammed VI et le chargé de la culture et des affaires publiques.

 

« En effet, notre positionnement privilégié, notre culture diversifiée, notre climat rêvé, les avantages fiscaux que nous offrons aux investisseurs, aux retraités et aux entrepreneurs étrangers, et notre proximité géographique et culturelle avec la France, font de notre pays la destination primordiale des français. » Ajoute le directeur du secrétariat particulier du Roi du Maroc.

Et la cerise sur le gâteau, le Royaume marocain est un pays riche de nuances culturelles et d’appartenances multiples (amazighes, africaines et andalouses).  Ce qui fait de lui un pays captivant et offrant à chaque étranger, toute la magnificence d’une communauté ouverte et multiculturelle.

 

Read More
Avr 16, 2017

Posted by | Commentaires fermés sur Ce que les stars offrent aux marques dont elles sont les égéries

Ce que les stars offrent aux marques dont elles sont les égéries

Ce que les stars offrent aux marques dont elles sont les égéries

Aujourd’hui les spots publicitaires dominent les télés. Les téléspectateurs ne peuvent en aucun cas zapper les publicités qui se trouvent partout là où il va et qui représente la société de la communication.

Une stratégie commerciale, une technique de vente ou plutôt un plan marketing, la publicité constitue l’un des éléments de mix communication sur lesquels s’appuie toute organisation afin d’atteindre ses objectifs et de se faire connaitre par le grand public.

Convaincues que la publicité est à la fois un moyen de communication et un outil d’influence, la plupart des entreprises se concentrent sur cet élément qui demande une bonne stratégie et une meilleure conception.

Prenons l’exemple de l’entreprise Optic 2000 appartenant à Didier Papaz  qui ne tarde pas pour faire appel aux célébrités les plus influentes pour commercialiser un nouveau produit pour le lancement d’un nouveau projet.

L’utilisation des célébrités dans la publicité télévisuelle

La publicité est un outil important de communication et une grille de lecture qui permet de détecter l’évolution de la société.

La réalisation d’un message publicitaire, est l’aboutissement de tout un processus créatif qui inclut toute les personnes agissant sur la conception et la transmission du message.

Ces dernières années, nous avons remarqué le recours à des acteurs pour véhiculer les messages de l’entreprise. Ceci commence par l’opération de casting pour choisir les acteurs qui vont avec l’image de la marque et les autres acteurs qui peuvent appuyer le rôle de ce dernier.

Les annonceurs choisissent les personnalités publiques et des porte-parole célèbres en fonction des objectifs de la communication préfixés par la direction. La notoriété de ces personnes est un des éléments aussi considérables pour la prise de la décision, et le choix des égéries. Certaines célébrités sont associées à une marque bien déterminée on cite bien l’exemple de Charlize Theron, et la marque Dior, ou encore Audio 2000.

En effet, l’influence de certaines célébrités est employée dans le cadre d’une stratégie de développement à travers les partenariats, les sponsorings, les publicités ou les relations publiques dans le but de servir les intérêts de leur marque.

Pour ce faire, l’entreprise Pepsi a toujours fait recourt à David Beckham et d’autres vedettes sportives pour présenter leurs produits.

 

Read More
Mar 3, 2017

Posted by | Commentaires fermés sur Des filiales du groupe Kindy placées en redressement judicaire

Des filiales du groupe Kindy placées en redressement judicaire

Des filiales du groupe Kindy placées en redressement judicaire

Des sociétés en difficulté financière, y en a partout dans le monde sauf que parfois, la difficulté devient une crise et l’intervention du tribunal de commerce devienne une nécessité. C’est le cas alors du groupe Kindy qui voit que plusieurs de ces filiales ont été placées en période d’observation de six mois, soit en mesure de redressement judiciaire. Se trouvant dans une situation de cessation de paiements, ces entités feront appel à un administrateur judiciaire, à l’instar de Philippe Jeannerot, pour leur sauver de la liquidation.

Les filiales concernées par le redressement judicaire

Le grand fabricant de chaussettes Kindy, créé en 1863, est en situation économique délicate. Plusieurs de ses filiales sont dans « l’impossibilité de faire face à leurs dettes opérationnelles ». Il s’agit principalement des entités Kindy BLoquert, The Socks Legende, GBB et Apollo : ces deux dernières se spécialisent dans les chausses pour enfant. De l’autre côté, une autre filiale a été seulement placée en sauvegarde judiciaire puisqu’elle n’était pas encore en situation de cessation de paiements. Il s’agit de la société Business Sport Socks (BSS).

Ces entreprises vont devoir témoigner l’amélioration de leur santé financière moyennant l’intervention d’un administrateur judiciaire comme Philippe Jeannerot ou autre, qui aura les compétences nécessaires pour leur apurer de leurs dettes, maintenir les emplois et assurer la continuité de leur production.

Kindy et le problème des investisseurs

Depuis sa création, le groupe Kindy a toujours souffert de l’instabilité du secteur du textile. Il a meme perdu plusieurs licences et été obligé à délocaliser plusieurs de ces filiales. En janvier dernier, une réunion des actionnaires du groupe avait conclu que la situation est devenue alarmante et une solution devait être trouvé rapidement pour éviter un manque de liquidation et par la suite les conséquences d’un acte judiciaire sur la survie du groupe.

Dès alors, les actionnaires ont commencé à chercher de nouveaux investisseurs pour les épauler et surtout après le placement de la maison mère, Kindy SA et la filiale The Socks Office en sauvegarde. Le groupe a meme prévenu ses employés de l’imminence du placement en redressement judiciaire parce qu’il n’a pas réussi à trouver l’investisseur qui pourrait sauver la situation.

Plusieurs fins sont désormais possibles. Il se peut que l’entreprise aura un plan de redressement, soit céder partiellement ou en totalité. Suite au comportement de l’entreprise vis-à-vis la situation, la procédure pourra donner à une clôture du dossier ou à une ouverture de liquidation judiciaire.

Read More
scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services