Mai 13, 2017

Posted by | Commentaires fermés sur L’essentiel de l’interview de Marion Maréchal-le Pen sur TF1

L’essentiel de l’interview de Marion Maréchal-le Pen sur TF1

L’essentiel de l’interview de Marion Maréchal-le Pen sur TF1

Invitée au plateau de l’animatrice et la journaliste phare de LCI, la nièce de la candidate à la présidentielle et Conseillère régionale de Provence-Alpes-Côte d’Azur Marion Maréchal-le Pen s’est montrée plus souple que sa tante en répondant aux questions de la journaliste.

Marion Maréchal-le Pen : sera-t-elle la nouvelle présidente du Fn en cas de défaite dimanche ?

« En cas de défaite dimanche, si le tandem Marine Le Pen – Florian Philippot est mis sur la touche, et que vous deviendriez la nouvelle présidente du Front National. Qu’en pensez-vous ? » Demande la talentueuse présentatrice.

« Je n’y pas du tout pensé, parce que moi j’y accaparée dans cette campagne et saisi tous les jours sur le terrain par la souffrance des français et je suis très inquiète de ce qui se profile pour eux en cas de la réussite de monsieur Macron. » Répond la députée FN du Vaucluse, qui précise que dans son parti « nous ne sommes pas enfermés dans nos obsessions personnelles ».

« Vous ne vous voyez pas une prochaine candidate aux élections présidentielles du parti Fn ? » interroge madame Ardisson.

« Sachez que c’est une passion pour moi, mais pour le moment j’en ai aucune envie de me présenter aux prochaines élections. » Explique la nièce de Marine Le Pen, la prétendante à l’Elysée. Je vous dis que Marine Le Pen est une jeune candidate qui a fait la démonstration dans cette campagne de son talent et de sa cohérence et donc il y a aucune raison d’anticiper dès aujourd’hui 2022 je dirais plutôt voter pour son deuxième mandat pour les prochaines élections présidentielles. » Ajouta-elle.

Quand Marion Maréchal-Le Pen refuse les chiffres de l’INSEE sur la hausse des prix depuis l’euro

Marine Le Pen avait insisté lors de son débat avec son adversaire, Emmanuel Macron sur les conséquences très lourdes de l’euro sur le pouvoir d’achat des français et sur les inconvénients qu’il a entrainé. Ce qui a été démenti par l’INSEE qui a indiqué que l’entrée en vigueur de l’euro n’a pas constitué une rupture.

Démentant les justificatifs de l’INSEE, Marion Maréchal-le Pen a insisté sur les conséquences néfastes de l’euro en disant : « Ceux qui o connu le passage à l’euro peuvent constater que les salaires n’ont pas augmenté et que les prix ont doublé voire même triplé sur les produits du quotidien, de la baguette de pain à la bouteille d’eau comme à la place de cinéma. »

 

 

Read More
scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services